PROJET 2018

1 - Segments de consommateurs

A - Particuliers:
Les particuliers que nous ciblons sont des hommes et des femmes à dominante urbaine, vivant pour la majorité à proximité de la capitale slovaque, mais aussi les collectionneurs du monde entier qui souhaite une oeuvre précise, qu'ils pourront acquérir directement à la galerie, sur place, sur appel téléphonique, ou par le biais des différentes plateformes d'achat en ligne sur internet. Cette clientèle jouit d'une situation stable et confortable.

En général, le particulier est à la recherche d'une décoration d'intérieure originale et accessible. Cet achat répond à plusieurs types de besoins:
- Intérêt pour l'art
- Besoin de différenciation et d'exclusivité
- Recherche de la beauté materielle de l'objet
- Accéssibilité du prix

B - Sociétés:
Tout comme les particuliers, les entreprises ont besoin de décoration, et plus précisemment de personnalisation de leurs locaux. Elles sont en effet soucieuses de l'image renvoyée à leurs clients et leurs collaborateurs. Nos cibles ont donc des besoins d'aménagement de leur espace de travail. Outre l'utilité purement décorative de l'oeuvre, les entreprises sont donc demandeuses de conseils en décoration d'intérieur. 

C- Offres et produits
Nous offrons à nos clients l'opportunité d'acquérir des oeuvres d'art uniques, mais également des oeuvres multiples (lithographies, sérigraphies). Pour 


s'adapter au mieux à leurs attentes, nous proposons un panel très diversifié d'oeuvres.

L'offre s'articule autour des techniques artistiques suivantes:
- Peinture 
- Dessin 
- Sculpture
- Gravure et éditions

Cette diversification sera de même pour l'art contemporain que pour l'art moderne.
Les oeuvres classique moderne proviennent d'artistes connus du monde entier. La majorité des oeuvres en vente dans la galerie, et qui seront exposées auront une valeur commercial inférieur à 250'000 €, pour des raisons de coûts en assurance. Les oeuvres d'art mise en dépôt et/ou appartenant à la galerie pour la vente, et ayant une valeur commerciale supérieur à 250'000 €, seront entreposées dans une maison de sécurité spécialisée dans l'art.

Pour les oeuvres contemporaines, nous exposerons des artistes contemporains et émergents venant du monde entier, selon des critères de selection bien précis. La tendance slovaque vient à s'intéresser à la période "pop art", " abstrait expressionniste" et " impressionniste".

L'offre proposée aux entreprises se compose des mêmes oeuvres que celles proposées aux clients particuliers.

Pour faire correspondre notre offre avec l'univers professionnel, nous proposons un service dédié et individuel; et ce pour respecter le positionnement et l'image de l'entreprise. Concrètement, l'équipe de Viktoria's gallery fournit des services s'approchant d'un cabinet de conseil. Cela passe par une étude de l'entreprise et de sa clientèle, afin de déterminer l'image à refléter. Un service d'imagerie est à disposition de tous, sociétés et particuliers, afin de présenter l'oeuvre souhaité sur le mur dédié. Il suffit à l'intéressé de nous joindre l'image et nous nous occupons de lui faire une mise en scène de l'oeuvre.

Enfin, c'est un service de défiscalisation que nous proposons à notre clientèle professionnelle. En effet, les entreprises qui achètent des oeuvres d'art originales d'artistes vivants, et les inscrivent à un compte d'actif immobilisé peuvent déduire du résultat de l'exercice d'acquisition et des quatres années suivantes (par fraction égales) une somme égale au prix d'acquisition.

2 - Canaux de contact

Dans cette partie, nous nous attachons à la manière par laquelle notre proposition de valeur est délivrée au client. Pour se faire, nous passons en revue les différentes phases de contact; de la visite sur le site, à la livraison de l'oeuvre.

A - Le site web
Notre volonté est de proposer un site internet clair et intuitif, pour que la navigation soit simple et les oeuvres présentées de la meilleure manière possible.
. Navigation 
Le client potentiel naviguant sur notre site doit trouver rapidement des oeuvres qui lui plaisent. Pour se faire, nous mettons à la disposition de l'internaute un moteur de tri  par critères ( taille, prix, technique, style, ...). Au fur et à mesure de sa naviguation, la démarche et les goûts de l'internaute sont analysés par prestashop ( application web de gestion). Cela permet au site de proposer automatiquement des oeuvres adaptées à chaque individu.

. La galerie
La galerie possèdera deux vitrines de plein pied, l'une représentant les oeuvres contemporaines, et la seconde les oeuvres modernes. La surface minimum d'exposition sera de 200m2, divisée en deux salles d'exposition, plus une arrière
 boutique pour l'entreposage et le conditionnement des oeuvres, ainsi qu'une salle privé pour l'inspection de certaines oeuvres.


. Artistes
L'accent est mis sur l'origine des oeuvres, et donc leur créateur. de ce fait, une fiche artiste complète est disponible, et permet au client de voir, et de connaitre en détail la vision et la biographie de l'artiste.

. Achats
Une fois l'oeuvre séléctionnée, le client se retrouve guidé dans le processus d'achat.
- Création d'une fiche complète du client
- Coordonnées de livraision (si besoin)
- Sélection du mode de livraision
- Coordonnées bancaires 
- Frais et services supplémentaires. Livraison à domicile dans la région de Bratislava, avec service d'accrochage.

3 - Geolocalisation

Bratislava est la capitale de la Slovaquie, indépendante depuis 1993, située dans le Sud-Ouest du pays, juste à la frontière avec l'Autriche (elle n'est distante que de soixante kilomètres de Vienne), avec la Hongrie (à une dizaine de kilomètres) et à proximité également de la frontière avec la République tchèque.
Peuplée de 567'678 habitants en 2016, elle est la plus grande ville de Slovaquie. Elle est traversée par le Danube.
Bratislava est le siège de la présidence, du parlement et du gouvernement slovaques. Elle inclut des universités, de nombreux musées, théâtres et autres institutions culturelles dont une célèbre philharmonie. 

Bratislava possède une vieille ville parfaitement conservée, en contre bas de son chateau. Cette vieille ville est visitée par plus de 20 millions de visiteurs par année. Cet emplacement est le "premium" pour l'implantation de notre galerie d'art.

La Slovaquie est habitée par plus de 5,5 millions d'habitants. Ce pays accueille les plus grands sommets politique européen et le pays à également la présidence du conseil européen depuis 2016. 

Liens externes:

Informations sur Bratislava: 
https://www.visitbratislava.com/

Video de présentation de Bratislava: 

Bratislava est une ville et capitale en plein développement, et de grands projets d'urbanisme et d'habitation sont développé et en cours de développement jusqu'en 2019. Voici quelques liens des projets réalisés et en cours à proximité de la zone choisie pour la création de Viktoria's Gallery:

- Sky Park: https://skypark.sk/sk
- Shopping center EUROVEA: https://eurovea.sk/
- River Park: http://www.riverpark.sk/en/home
- Panorama City: http://www.panoramacity.sk/en/developer


4 - Gestion de la relation client

La Gestion de la Relation Client (GRC), est définie comme étant l'ensemble des outils et techniques destinés à capter, traiter, analyser les informations relatives aux clients et aux prospects, dans le but de les fidéliser en leur offrant le meilleur service. 

Fidelisation de la clientèle

- LES PARTICULIERS 

Cela passe premièrement par une prestation sans faille de notre part. L’objectif est donc d’offrir un niveau de satisfaction le plus haut possible. L’acheteur doit recevoir chez lui un produit en excellent état et identique à ce qui l’a séduit.
La qualité de notre galerie doit se maintenir et se perfectionner au cours du temps. Son ergonomie doit répondre aux attentes des consommateurs, c’est-à-dire une navigation simple, des espaces aérés et un volume large.
La newsletter est également un moyen de tenir nos clients informés des nouveautés de Viktoria's Gallery. Elle servira à renseigner notre base de données sur les éventuelles promotions, les nouveaux artistes et leurs parcours respectifs et les avancées de la galerie. Des évènements ainsi que des jeux concours seront mis en place tout au long de l'année. 

- LES PROFESSIONNELS 

Concernant notre marché professionnel, il faudra que notre travail d’expert en communication ait été parfaitement réalisé. Il faudra que les oeuvres proposées correspondent parfaitement au positionnement de la société en question. 
Le suivi sera également primordial. Un excellent niveau de suivi nous rapprochera d’un renouvellement d’achat et d’un bouche à oreille favorable. 

5- Activités clés

A- Direction artistique

La fonction direction artistique regroupe la sélection de nouveaux artistes, le suivi des artistes existants et le développement des relations, avec les acteurs internationaux de l’art contemporain. 
La sélection de nouveaux artistes a plusieurs buts ; étoffer le catalogue existant ou remplacer un artiste dont le contrat s’achève, sans être reconduit. 

Le suivi des artistes existants consiste à assurer la qualité des relations et la qualité du travail de l’artiste. Le but étant donc la qualité du service délivré au client. 
Le développement des relations extérieures et tout particulièrement, le développement des relations avec les acteurs internationaux  de l’art contemporain est essentiel. Cela répond à notre besoin de maintenir un collège de spécialistes. 

B - Evènements

L’organisation d’évènements s’effectue à but promotionnel et rassemble à la fois nos invités (attiré par la mise en place d’un plan de communication), des acheteurs potentiels (personnes sélectionnées au sein de notre réseau), la clientèle du lieu « support », une clientèle spontanée et les artistes. 

 


6 - Partenaires clés

a - ARTISTES: 
Les artistes sont des éléments essentiels de notre Business Model ; ils sont nos fournisseurs. 

. Selection

Nos artistes sont séléctionnés selon des critères bien précis, tel que:
- Cursus et bio de l'artiste
- Précédentes expositions
- Attractivité des oeuvres
. Ces artistes sont sélectionnés par l’équipe de spécialistes mis à disposition par Emilien Grivel, de part sa structure GE Art Advisor, ainsi que par l’équipe Viktoria's Gallery. 


. Rémunération

La rémunération des artistes correspond à un pourcentage du prix de vente hors taxe de l’oeuvre. Cette rémunération est variable de 60% à 70%, en fonction du degré d’avancement de l’artiste dans sa carrière. Ce pourcentage est soumis à négociation et sera donc fixé au cas par cas. 
Autrement, une négociation est mis en place avec l'artiste sur l'acquisition d'un lot d'oeuvres  directement par la galerie, à un prix négocié entre 45 et 60 %.


. Rôle

L’artiste fournit le fruit de son travail ; c’est à dire les oeuvres faisant partie du contrat de distribution. L’artiste met en dépôt les oeuvres séléctionnées pour la durée d'exposition à la galerie. Après vente, la galerie possède 30 jours pour effectuer le paiement de l'artiste.


. Contrat

Le contrat signé entre l’artiste et Viktoria's Gallery concerne la distribution exclusive d’un nombre déterminé d’oeuvres. Viktoria's Gallery se voie donc confiée la distribution et la promotion des oeuvres pour une période donnée.
 

. Transporteur

Notre partenaire logistique « pickandpack » est une entreprise Française spécialisée dans le transport hors gabarit et le faible volume d’envois. L’emballage (cartons + protections) est fourni par « pickandpack » et envoyé sous 48 heures à l’artiste et/ou le client. Lorsque l’emballage de l’oeuvre est effectué, la société va chercher l’oeuvre à son lieu de stockage et la livre à l’adresse indiquée par le client. 

ETUDE DE MARCHE

Peut-on définir l’art contemporain comme l’art « en train de se faire » ? L’expression n’est employée de manière usuelle que depuis les années 80, et elle demeure ambiguë. Car tout l’art produit par les artistes vivants, donc contemporains, n’est pas de « l’art contemporain ». 

Comment définir une oeuvre d’art contemporaine , et quels sont les critères qui peuvent déterminer si elle constitue un « bon travail » de la part de l’artiste? 

L’éclectisme de l’art contemporain est tel qu’on ne peut plus parler aujourd’hui de « styles » : chaque artiste produit un travail unique, ne se rattachant pas forcément à un style en particulier. De même, tous les médiums sont « contemporains » : un peintre tel Marc Desgrandchamps est autant considéré comme un artiste contemporain qu’un artiste producteur d’installations, comme Claude Lévêque, ou un vidéaste comme Bill Viola… 
Pour faire simple (ou simpliste), on dira que l’art devient « contemporain », dès lors qu’il entre en symbiose avec son époque, et qu’il nous parle de notre vie, de notre époque, de nos modes parfois, et toujours de nos modes de pensée et d’être, là et maintenant. 


- Le marché de l'art est il en crise?

Après un repli mondial, le marché de l’art s’est donc reconstruit rapidement. 
Comment a-t-il réagi face à la crise financière de 2011 ? 
Il paraît aussi insensible au marasme des marchés financiers en 2011 qu’à la crise américaine des subprimes trois ans plus tôt. Rappelons qu’au début du mois d’août 2011, les marchés mondiaux ont plongé en réponse à la crise de l’endettement. A l’issue de la journée du vendredi 5 août 2011 par exemple, Londres perdait 2,71%, Francfort 2,78% alors qu’à Paris, le CAC 40 chutait de 1,26%, signant sa dixième séance d’affilée de baisse. Du jamais-vu depuis la création de l’indice en 1987. Entre le début du mois de juillet 2011 et la fin du mois d’août, le CAC 40 accusait une chute de plus de 20%. A la mi-juillet, les places de marché européennes étaient toujours en déroute. 

 

Pourtant, le marché de l’art haut de gamme paraissait insensible à cet état de crise, au contraire... Les prix, portés par de nombreux investisseurs et par les nouveaux collectionneurs venus de l’Est, se sont maintenus et la course aux records a continué. 
Afin de prendre la mesure de l’état de confiance des acteurs du marché de l’art, le taux d’oeuvres contemporaines invendues est un bon baromètre. Sur la période de la présente étude, juillet 2014-juin 2015, les maisons de ventes ont déploré moins de 37% d’oeuvres ravalées contre 43%.
Le bilan est donc positif, aucun signal alarmant n’est à déceler, l’offre paraissant alors bien adaptée à la demande. 


. L'art comme investissement alternatif

Au cours de cette année 2010-2011, la nervosité des marchés financiers et les indicateurs en berne de part et d’autre de l’Atlantique ont dopé deux valeurs qualifiées de sûres : l’or et l’art. 
En effet, parallèlement à une crise de la dette sans précédent, une croissance économique ralentie au premier semestre 2011 aux Etats-Unis et en Europe, aux difficultés des banques etc., la crise de confiance a entraîné un repli sur l’or (dont le prix a doublé en deux ans) et l’art, qui enregistrait la meilleure performance de son histoire aux enchères, à l’issue du premier semestre 2011. La crise de 2008 avait atteint le marché de l’art instantanément, remettant en cause des années de théories estimant les deux marchés corrélés mais en décalage. 
L’attitude attentiste du marché de l’art en 2011, suite à l’apprentissage difficile de 2008, offre aujourd’hui une alternative face aux différents placements touchés. Les nouvelles stratégies mises en place ou à venir au sein du marché de l’art (ventes aux enchères en ligne, circulation de l’information accélérée, mise en réseau des acteurs au niveau mondial, ouverture des marchés…) tendent à renforcer et faciliter l’investissement sur ce segment qui n’est plus désormais réservé aux initiés, la masse d’informations phénoménale sur le marché de l’art en base de données sur l’Internet rendant mécaniquement le marché plus transparent et accélérant ainsi les transactions. 

 

 

. La dématerialisation du marché de l'art

Il est vrai qu’en une décennie, le nombre de connectés à Internet est passé de 90 millions à 2,5 milliards d’internautes devenus consommateurs de biens et de services, mais il faut surtout prendre en compte l’arrivée plus récente des «Silver surfer» que sont les plus de 50 ans à haut pouvoir d’achat, qui font désormais d’Internet leur terrain de prédilection pour la recherche d’oeuvres d’art dans le monde. 
Tandis que la collection d’oeuvres d’art s’est érigée en mode de vie pour les jeunes générations, les parents et les grands-parents de ces jeunes amateurs d’art utilisent eux aussi assidûment Internet pour s’informer et pour acheter des oeuvres. Les ventes en ligne s’étant multipliées sur la dernière décennie.
La révolution du numérique, la normalisation du marché de l’art et la dématérialisation vont encore accélérer le flux des transactions. En effet, l’économie du marché de l’art, comme tous les marchés, tend naturellement à privilégier le circuit le plus rapide, le moins coûteux en termes de frais, le plus liquide et celui permettant de trouver un prix de marché en temps réel avec une masse critique d’intervenants avec, bien sûr, une information transparente sur l’intégralité des prix et indices. 
Si la confiance dans le site de vente est un point clef, la transparence de l’information en est un autre et l’accès aux résultats de ventes et aux cotes des artistes constitue un atout majeur pour guider les vendeurs et les acheteurs d’oeuvres d’art. 

ANALYSE DE LA CONCURRENCE

Nous identifions deux niveaux de concurrence : 
- concurrents indirects : magasins et sites internet de vente de décoration d’intérieur. 
- concurrents directs : Galeries d'art et sites internet de vente d’oeuvres d’art. 

. Concurrence directe


Nos concurrents directs sont des galeries d'art implantés à Bratislava, comme cité:

- Uluv Gallery: galerie spécialisé dans les objets d'art folklorique
- Atelier.EM: Galerie spécialisé dans les sculptures exterieures
- FlatGallery: Galerie implanté dans la vieille ville, dans un appartement au          premier étage, et représentant quelques artistes contemporains slovaques.
CIT Gallery: Galerie à l'exterieur de la ville représentant uniquement des artistes contemporains slovaques.
- Gwerk Gallery: Galerie représentant uniquement des artistes contemporains slovaques.
Gandy Gallery: Galerie représentant uniquement des artistes contemporains des pays de l'Est.
Roman Fecik Gallery:  Galerie représentant uniquement des artistes contemporains des pays de l'Est.

Resultat:
Aucune de ces galeries n'est une concurrence dangereuse pour notre activité car aucune ne propose nos services. nous aurons le monopole et l'avantage d'être les premier sur ce marché en Slovaquie àreprésenter de l’art international.

. Concurrence indirecte

Nos concurrents indirects sont les sociétés de décoration, les magasins de mobiliers décoratifs, et les sites internet de vente en ligne.

Résultat:

Nous pourrons sans problème collaborer avec les sociétés de décorations pour leur offrir nos services, et nous aurons également notre site internet pour la vente en ligne, et également une présence dans les plateforme de vente en ligne tel que www.artnet.com ou www.artprice.com .

ANALYSE DU QUESTIONNAIRE

Après avoir vu quelques éléments concernant la tendance globale du marché de l’art et la concurrence, nous allons maintenant nous intéresser aux données et aux comportements qui ressortent du questionnaire (un exemplaire de ce questionnaire est intégré dans les annexes). 
L’intérêt de cette méthode est qu’elle va nous permettre de confronter notre Business Model à la réalité du terrain. Nous avons donc diffusé ce questionnaire et récolté 150 réponses, ce qui va nous permettre de dégager une tendance qui sera nécessaire pour détecter les attentes et les freins vis-à-vis de notre projet. 

1. Attente d'une oeuvre
Les trois critères qui arrivent en tête concernant l’attente du consommateur envers une oeuvre d’art sont dans l’ordre l’esthétique, la qualité et le prix. 
Concernant la qualité et l’esthétique nous pouvons satisfaire le consommateur puisque les oeuvres que nous proposons sont uniques, et nos choix sont validés par des personnes ayant une expérience dans le milieu. 
Pour le prix, il nous paraît inadéquat de proposer un produit offrant qualité et esthétique à un prix réduit. 


2 - Etes vous intéressé par l'investissement dans l'art de collection?
A cette question fermée, nous avons reçu 49 réponses positives, soit 33%. Ce chiffre s’il peut apparaître faible est cependant intéressant pour nous, puisque n’oublions pas que l’art est un marché de niche, de ce fait les 33% représentent une opportunité et semble confirmer que de plus en plus les consommateurs se consacrent à la décoration et notamment à l’art. 
Pour la suite de l’analyse nous nous concentrerons sur les 49 sondés ayant répondu « oui » à cette question, puisque c’est eux que nous ciblerons dans nos démarches marketing. 

3 - Qui sont ils?
Les résultats à ce niveau du questionnaire sont difficilement interprétables puisque la répartition des réponses positives en termes d’âge, de sexe et profession est la même que la répartition de l’ensemble des personnes sondées. C'est-à-dire que la probabilité de s’intéresser à l’achat d’oeuvres d’art n’est pas liée à l’âge, le sexe ou la profession, du moins d’après les résultats du questionnaire. 


4 - Par quoi sont ils intéressés?
Nous avons proposé un choix entre différents supports pour des oeuvres artistiques en demandant d’établir un ordre de préférence. Là, deux techniques ressortent du lot puisque la peinture a été placée 32 fois et seulement 17 fois pour les sculptures. Ils apprécie le fait de pouvoir acquérir et découvrir des artistes internationaux, du fait qu'aucune galerie à Bratislava n'en propose.


5 - Combien sont ils prêts à débourser pour l'achat d'une oeuvre?
Suite à notre sondage, nous avons réparti les budgets en 4 colonnes:
De 50 à 500 € : 82 personnes sont favorable à ce budget.
De 500 à 5'000 €: 52 personnes estiment que ce montant est correct pour avoir une oeuvre de qualité pour soi.
De 5'000 à 50'000 €: 8 personnes sont amateurs d'art et ont le budget, ou mette de côté pour s'offrir des oeuvres de qualité
+ de 50'000 €: 1 personne accepterai car le côté fiscal de cet investissement peut l'intéresser sur sa société.

Ce sondage à été organisé dans la zone ou nous aimerions implanté notre galerie d'art.

6- Ont ils deja acquis des objets d'art?
73 ont répondu « oui » à cette question et parmi elles, 17 sont prêtes à commander une oeuvre unique sur internet ou en galerie. Ce chiffre est encourageant et reflète la tendance générale. 
Les deux principaux freins à cela sont les suivants : 


a- NE SAVENT PAS OU TROUVER 
Une des deux principales raisons évoquées pour justifier la réticence à passer à l’acte sur internet est que la personne ne sait pas sur quel site l’achat d’oeuvre est possible et ne sont pas rassurés.
Pour remédier à cela nous allons devoir faire en sorte d’avoir un référencement naturel performant pour apparaitre en première des moteurs de recherche. Nous devrons également faire connaitre le site à travers différentes opérations décrites un peu plus tard. 


b- VEULENT VOIR L’OEUVRE 
L’autre raison est que les consommateurs veulent voir l’oeuvre avant de l’acheter. C'est un point tout à fait important et pour ce faire, la galerie ne peut pas mieux être considéré.

 

 


PARTENAIRES 

Viktoria’s Gallery est déjà encouragée et peut compter sur le soutien en terme de communication et d’information auprès de ces diverses institutions:

-    Ambassade de France, Suisse et Russie à Bratislava
-    Institut Français de Bratislava
-    Bratislava City Guide 
-    Emilien Grivel ( apport de tous son réseau de clients et professionnels de l’art, + de 4’500 contacts).

 

PRESENTATION DES ETATS PREVISIONNELS

1 - Repartition des ventes
Pour générer les ventes d’oeuvres nous ferons la distinction entre deux types de clients, les particuliers et les professionnels. En effet, ils ont un comportement de consommateur totalement différent et notre communication auprès d’eux se fera également de manière distincte, par exemple en insistant notamment sur l’avantage fiscal offert aux entreprises pour les professionnels. 

2 - Les prix et paniers moyens
Les prix des oeuvres n’étant pas fixes nous les avons divisés en trois catégories de prix moyen (TTC) : 
- Catégorie 1 : 50 à 500€
- Catégorie 2 : 500 à 5'000€
- Catégorie 3 : 5'000 à 50'000€

a - LES CLIENTS 
Pour les particuliers nous avons opté pour la répartition suivante en se basant sur les résultats du questionnaire : 
- Catégorie 1 : 55% des ventes 
- Catégorie 2 : 35% des ventes 
- Catégorie 3 : 15% des ventes 

3 - Le chiffre d'affaire
Notre chiffre d’affaire correspond à la somme des recettes « pro » et « particulier ». 
En se basant sur les ventes mensuelles détaillées ci dessous:

- 50 à 500€ :         25 ventes/mois = Moyenne de 6'250 €
- 500 à 5'000€ :   15 ventes/mois = Moyenne de 37'500 €
- 5'000 à 50'000€ :  3 vente/mois = Moyenne de 50'000 €
- + de 50'000 €:      1 vente/mois = Moyenne de 60'000 €        
        MOYENNE TOTALE MENSUELLE : 153'750 €/mois
        MOYENNE TOTALE ANNUELLE :   1'845'000 €/an


4 - Charges d'exploitation
Ci dessous un descriptif des différents frais de départ ainsi que les charges d'exploitation annuelle:

FRAIS DE DEPART:
Travaux d'aménagements                                 35'000 €
Enseigne publicitaire                                         5'000 €
Mobilier                                                         10'000 €
Eclairage pro                                                     5'000 €
Accrochage/Cimaise                                          3'000 €
Autocollant vitrine                                             1'000 €
TOTAL:                                                           59'000 €

CHARGES D'EXPLOITATON:    
Loyer                                                             72'000 €
Salaires                                                         48'000 €
Marketing/communication                                7'000 €
Internet / Telephonie                                       2'400 €
Publicité / presse                                             5'000 €
Assurance                                                       5'000 €
Comptabilité                                                   5'000 €
TOTAL:                                                   144'400 €/an


5 - Fonds de roulement

Viktoria's Gallery à besoin d'avoir un fond de roulement conséquent afin d'acquérir elle même les oeuvres représentées à la vente. La décision de se porter directement acquéreur des oeuvres est une question de gain supplémentaire.
En effet, lors d'une négociation avec un artiste pour une représentation en galerie, celui ci acceptera d'offrir 30 à 35% de commissions sur les ventes. Cependant, si nous faisons l'acquisition d'un lot d'oeuvres d'art directement, 
nous pouvons plus facilement négocier ce pourcentage et ainsi augmentez notre plus value lors de la revente en galerie.
Ce fond de roulement serait de l'ordre de 100'000 €.

 

 


RESUME DES CHARGES
 

Frais de départ                                               59'000 €
Charges d'exploitation                                   144'400 €
Fond de roulement                                       100'000 €
TOTAL                                                          302'400 €

 

 


RESUME DU CHIFFRE D'AFFAIRE & BENEFICES


Chiffre d'affaire mensuel: 153'750 € X 12=    1'845'000 €
Deduction des frais et taxes                         1'476'000 €
BENEFICES NET                                             369'000 €

 

 

 

 

CONCLUSION

 


Viktoria’s Gallery sera l’unique galerie d’art à Bratislava à proposer des oeuvres d’art contemporaine et moderne d’artistes internationaux.
La clientèle est bien existence et l’intérêt est présent pour l’acquisition d’oeuvres de qualité.
De grands partenaires et soutiens auprès des meilleures institutions slovaques, ainsi que l’apport de tout le réseau de clients internationaux de Emilien Grivel, qui rappatriera toute sa clientèle sur la galerie, et de ce fait, toute vente de courtage que Emilien Grivel pourrait réaliser, seront en complément du chiffre d’affaire de la galerie (bénéfices supplémentaire).

NEWSLETTER
SOCIAL NETWORK
CONTACT
OPENING HOURS
  • Black Facebook Icon
  • Viktoria's Gallery instagram icon
  • Black YouTube Icon
PARTNERS

Viktoria's Gallery

Hurbanovo námestie 1

811 06 Staré Mesto

Bratislava - SLOVAKIA

Sunday & Monday:

Closed

Tuesday - Friday:

11 am - 7 pm

Saturday:

10 am - 7 pm

© 2019 Viktoria's Gallery.  All rights reserved